Alain Touraine

 A. TouraineAprès avoir créé en 1958 le Laboratoire de Sociologie Industrielle, devenu en 1970 le Centre d’Études des Mouvements Sociaux de l’École Pratique des Hautes Études, Alain Touraine fonde, en 1981, et dirige jusqu’en 1993, le Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques de l’EHESS à Paris, dont il est toujours membre

Depuis 1960, il est directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et a enseigné, de 1966 à 1969, à la Faculté des Lettres de l’Université de Paris X-Nanterre.

Ses travaux de sociologie du travail ont été guidés par un double refus : celui de la sociologie fonctionnaliste américaine, incarnée alors par Talcott Parsons, et celui d’un marxisme dominé par le Parti communiste dont un grand nombre de jeunes intellectuels français étaient plus ou moins proches. L’analyse des diverses formes de conscience ouvrière associées aux transformations du travail industriel, notamment en France aux usines Renault puis au Chili, cherchait à comprendre comment les sociétés se produisent elles-mêmes à travers leurs conflits, leurs modes de négociation et d’organisation.

Toute son œuvre constitue une sociologie de l’action, dont la figure centrale est le sujet comme principe de déchirement et de reconstruction de l’expérience moderne.

TOURAINE,  Alain  2012, Carnets de campagne, Paris, Robert Laffont.
TOURAINE,  Alain  2010, Après la crise, Paris, Seuil, 2010.
TOURAINE,  Alain  2007, Penser autrement, Paris, Fayard.
TOURAINE,  Alain  2006, Le Monde des femmes, Paris, Fayard.
TOURAINE,  Alain  2005, Un nouveau paradigme. Pour comprendre le monde d’aujourd’hui, Paris, Fayard.

Intervention : Existera-t-il une histoire mondiale du XXIe siècle ?, Mercredi 15 mai, 14h30, 4e session : Demain : quel(s) monde(s) ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *