Richard Sennett

R. SennettRichard Sennet enseigne actuellement à la London School of Economics. Sociologue et historien des  « situations » urbaines, des  « mentalités » et  des  « mœurs »  citadines, il est connu  dans   le monde  entier pour  ses  travaux  sur  le  nouveau capitalisme. Richard Sennett est également romancier et musicien.

Diplômé de l’Université d’Harvard en 1969 (Ph.D.), Richard Sennett fonde  en 1968) et co-dirige de 1969 à 1974, avec Christopher Jencks et Gar Alperowitz, le Cambridge Institute à Cambridge (Massachusets), un centre de recherches et de prospective. Richard Sennett y a plus particulièrement dirigé le Département d’Études sur la Famille Urbaine. Ce programme, soutenu par la Fondation Ford, a pour objet l’étude de la vie familiale en milieu ouvrier.

En 1975, Richard Sennett fonde, à New York, le New York Institute for the Humanities, accueilli par l’Université de New York. Il en est également le premier directeur, jusqu’en 1984.

De 1989 à 1993, R. Sennett a occupé la présidence de l’International Committee on Urban Studies, financé par l’UNESCO et la Fondation Rockefeller. Ce Committee réunit des architectes, des historiens, des sociologues et des économistes, et a pour vocation d’établir des liens entre la création architecturale et urbaine et les sciences sociales.

SENNETT, Richard 2010, Ce que sait la main. La culture de l’artisanat, traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre-Emmanuel DAUZAT, Paris, Albin Michel.
SENNETT, Richard 2006, La Culture du nouveau capitalisme, traduit de l’anglais (États- Unis) par Pierre-Emmanuel Dauzat, Paris, Albin Michel.
SENNETT, Richard 2003, Respect : de la dignité de l’homme dans un mode d’inégalité, traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre-Emmanuel Dauzat, Paris, Albin Michel (Hachette, 2005 et 2011).
SENNETT, Richard 2002, La Chair et la Pierre : le corps et la ville dans la civilisation occidentale, traduit de l’anglais (États-Unis) par Zoé Andreyev, Lagrasse, Verdier.
SENNETT, Richard 2000, Le Travail sans qualité : les conséquences humaines de la flexibilité, traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre-Emmanuel Dauzat, Paris, Albin Michel.

Le site personnel de Richard Sennett : http://www.richardsennett.com

Intervention : Stupifying smart city, Jeudi 16 mai, 12h15, 3e session : Complexity and Expulsion

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *